Quels sont les outils de gestion des risques ?


Quels sont les outils de gestion des risques ?

Dans un environnement, quel qu'il soit, les risques sont inévitables. Ainsi, si l'on veut atteindre des objectifs précis, on est toujours confronté à des risques auxquels il faut faire face. L'entrepreneur soucieux et avisé saura toujours anticiper les risques qu'il encourt dans telle ou telle situation. Du moins, il devrait savoir comment les gérer, lorsqu'il se trouve devant le fait accompli. C'est pourquoi les outils de gestion des risques ont été mis en place.

Les préalables requis à la gestion du risque

Avant d'appliquer des outils de gestion des risques, il faut d'abord que les risques aient été bien identifiés. En effet, il est évident qu'il est quasiment impossible de gérer un risque efficacement sans identifier sa nature et sa cause. Pour ce faire, il faut toujours garder à l'esprit les objectifs de la société au niveau opérationnel et stratégique.

Il ne faut pas non plus oublier qu'une entité a un environnement interne et un environnement externe. Plusieurs types de risques émanent de ces deux environnements. L'entrepreneur doit être en mesure d'identifier distinctement l'environnement dans lequel sa société court un risque, pour bien le maîtriser et pour pouvoir y faire face.

L'identification et l'évaluation d'un risque se font donc toujours en accord avec la culture de l'entreprise. Pour optimiser son fonctionnement, les managers de la société devraient mettre en place un tableau de lecture des risques. Ce faisant, il leur sera plus facile de gérer les risques et de connaître les outils adaptés.

Les outils de gestion des risques

Une fois les risques identifiés et évalués, il convient ensuite de les gérer et de les maîtriser à l'aide d'outils ou d'instruments adaptés. Parmi les outils de gestion des risques les plus répandus se trouve la cartographie. Elle peut se présenter de différentes manières, la plus connue étant le PDCA ou la roue de Deming. Ce processus consiste à Planifier (To Plan), à Réaliser ou à faire (To Do), à Vérifier (To Check) et à Agir en conséquence (To Act).

Il est souvent nécessaire d'évaluer la criticité d'un risque. Il est alors conseillé de procéder à une démarche d'amélioration continue. Ainsi, il convient d'évaluer la gravité du risque encouru. On n'est pas sans savoir qu'un risque est lié à un danger, l'essentiel est donc d'arriver à identifier l'ampleur du danger et à le maîtriser en employant les moyens adéquats.

Vu la manière dont se répand la notion de gestion du risque, des normes ont été mises en place, notamment la norme ISO 9001 à laquelle doivent se conformer les établissements certifiés. Ces normes contraignent les établissements certifiés à mettre en place une gestion des risques. Néanmoins, on ne peut pas vraiment dire que ce sont des contraintes, car il faut admettre que la gestion des risques est importante et peut même offrir de nouvelles opportunités.

Les avantages d'une bonne gestion des risques

Utilisés à bon escient et de manière efficace, les outils de gestion des risques peuvent faire ressortir de nouvelles opportunités. De plus, ils peuvent également donner de la valeur aux entités qui les appliquent efficacement.

Cyrille Vernes s'emploie justement à œuvrer dans la gestion des risques, grâce aux objectifs qu'il a établis. En effet, pour assurer un rendement positif et une bonne performance, il y a lieu de gérer les risques.

C'est la raison pour laquelle Cyrille Vernes prône la mise en place d'une stratégie d'investissement rigoureuse, pour définir les opportunités et évaluer correctement les risques.